Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/07/2013

Championnats de France Cadets et Juniors (bateaux longs) Résultats du MUC Aviron de Montpellier et Rentrée

Après les Championnats de France de Bourges où nos minimes se classèrent brillamment, le dernier rendez-vous de l’année était pour nos cadettes qui, comme les garçons, avaient décroché leur sélection en Deux-Sans-Barreur lors des derniers Championnats de la Zone Sud-est, le mois dernier à Mâcon. C’est à Vichy, sur le bassin du Lac d’Allier, que se déroulèrent ces championnats nationaux organisés par la Fédération Française d’Aviron.

V1.jpg

Eliminatoire : Seule la première place est qualificative dans cette première course ; les cinq autres concurrents devant passer par les repêchages pour accéder aux finales. Le temps est couvert, mais le vent est nul et les conditions sont favorables.

Dès les premiers coups d’aviron, Dunkerque, Maison Mesnil et Chambéry partent très fort. Montpellier est alors à la 5ème, voire 6ème place, puis remonte au train jusqu’à la 4ème place devant Aix Les Bains et Souston, alors que l’on aborde les 750 mètres.

V2.jpg

Le MUC (couloir 1) aux prises avec Maison Mesnil (2) et Chambéry (3) 

Dunkerque et Chambéry se disputeront la première place jusqu’à la fin, tandis que les autres concurrents cherchent à réaliser le meilleur chrono pour se trouver dans les tirages les plus favorables lors des repêchages. Notre équipe termine à la cinquième place dans cette série qui s’avèrera la plus rapide des 4 en 5’58’’32 sur les 1500m de course.

Repêchage : Pour Isabelle et Manon ce repêchage est la course pivot de ces championnats. Il faut faire dans les deux premiers pour aller en 1/2 finales, mais il faut aussi prendre en compte les chronos des autres  équipes et constater qu'une place en finale C est plus réaliste et doit être défendue à tout prix. Pour obtenir une telle place, il faut faire 3ème ou les deux meilleurs temps des 4èmes et 5èmes places dans les 4 séries de repêchages.

V3.jpg

A l’embarquement, la pression sur l'équipe se sent. La concentration est maximum. Leur numéro de ligne d'eau est le 2, avec 4 bateaux au  départ.

Des le départ le bateau se place bien- premier ou deuxième- dans un peloton très serré des quatre concurrents. Après la zone du départ notre bateau a du mal à trouver son rythme et Corbeil, puis Maison Mesnil en profitent pour se placer devant notre équipe. Au 1000, la bagarre est sévère entre Montpellier et Martigues qui semble fléchir dans le deuxième 500 tandis que Maison Mesnil s'est détachée et parvient à imposer son rythme en tête de course. Corbeil prend une option pour la deuxième place avec une longueur de bateau devant Montpellier qui creuse son avance sur Martigues pour assurer la 3ème place. Jusqu' au bout la bataille fait rage et les nombreux encouragements de la berge poussent les concurrentes au-delà de leurs limites pour tenter une ultime modification du classement. C’est finalement sur cette place de 3ème que notre équipe passe la ligne d'arrivée après une belle course, très disputée, qui leur permet d'obtenir un ticket pour la finale C du lendemain.

Finale C : Le réveil musculaire ne peut pas se faire sur l’eau ; une épaisse couche de brume recouvre le Lac d’Allier. C’est donc en footing que les cadettes se préparent pour cette rencontre. Le soleil dissipe peu à peu ce brouillard et découvre un miroir - bassin très régulier - qui subsistera toute la matinée.

Après les premières courses des juniors sur 2000 m, les plots de départ sont déplacés au 1500 m et la première course pour les cadets peut démarrer. C’est enfin l'alignement et l'appel de chaque club sur sa ligne d'eau dans un silence qui presque pesant. Le départ est donné.

V4.jpg

Montpellier au couloir 5

Dès les premiers coups d'aviron Isabelle et Manon mettent leur bateau en tête avec celui de St Nazaire. Cette situation évolue très vite et St Nazaire prend une petite avance sur les trois bateaux  du milieu du bassin où Montpellier est au coude à coude avec Joinville et Aix les Bains.

Après 300 m de course, notre équipe est à la deuxième place derrière St Nazaire  qui marche très fort et qui se détache peu à peu. Elles sont talonnée de très près par Aix et Joinville qui remonte peu a peu et reprend la deuxième place.  Ces trois bateaux se livrent à une bataille acharnée où chacun reprend tour à tour la place qu’il a laissée échappée un instant.

 

Au 1000 m la situation reste inchangée. Aucun des trois bateaux ne parviens à s’imposer, excepté St Nazaire qui se détache avec une longueur d'avance. Derrière, Angoulême et Lyon sont légèrement distancés.

Dans cette allure infernale, notre équipe tient le coup et les trois bateaux sont sur la même ligne en passant devant les pontons d’où fusent les encouragements.

C’est à l’enlevage, dans les 150 derniers mètres que Joinville et Aix parviennent à imposer un rythme qui fait la différence. Sur la ligne d’arrivée, Isabelle et Manon terminent 4èmes après une bagarre qui semblait interminable et une course magnifique qui clôture une nouvelle saison riche de résultats et de moments intenses.

Ce résultat doit être ramené au pari très ambitieux d’emmener cette équipe jusqu’au Championnats de France en Deux-Sans-Barreur – certainement le bateau le plus difficile sur le plan technique- et décidé seulement deux mois auparavant !

Avec une 14ème place au classement national, cet objectif est atteint grâce à la volonté de nos deux rameuses, à leur engagement maximum dans chaque entrainement, grâce aussi à l’investissement de l’encadrement au premier rang desquels Thierry Taliercio s’est investi sans compter toute cette saison.

Pour ces Championnats de France, le MUC Aviron était également représenté à Vichy par notre arbitre national, Lydie Marcel, qui officia au cours de ces trois journées avec ses collègues pour assurer le bon déroulement de plus de 200 courses, avec près de 600 bateaux et 2128 rameuses et rameurs.

V5.jpg

Après cette saison riche en résultats, le MUC Aviron prépare déjà la rentrée de septembre. Pour tous ceux qui veulent venir découvrir notre sport, sur le Canal du Rhône à Sète, à Palavas, aux Cabanes de l'Arnel, rendez-vous les samedis à partir du 7 septembre, le matin pour les adultes à 10H30, l'après-midi à 14H pour les jeunes.  

Nous souhaitons particulièrement trouver de nouveaux adhérents dans les catégories minimes (nés en 2000 et 2001) et cadets (1998 et 1999).

Toutes les infos sur notre stand, lors de la Foire aux Associations le 8 septembre et sur www.montpellier-aviron.com 

Claude Tronel

 

05/07/2013

BOURGES 29 et 30 juin 2013 – Championnats de France Minimes et Seniors en bateaux longs

Dernière étape pour les minimes du MUC, les Championnats de France de Bourges ont clos une saison bien remplie pour Jean-Christophe et Florentin.

Après leur révélation aux Régates Internationales de Savoie il y a presque deux mois, leur médaille d'argent à Banyoles et leur  place de finalistes aux Championnats de Zone il y a 15 jours, nos jeunes mucistes devaient conclure avec cette régate de Bourges, au plus haut niveau national.

Arrivés le vendredi sur place, on a vite compris que la météo viendrait jouer les trouble-fêtes ! Vent, froid, pluie et brouillard sur un plan d'eau toujours agité n'incitaient pas à la performance. C'est dans ces conditions que tentèrent de se dérouler les séries d’éliminatoires.

 PH 01.jpg

En éliminatoires, seul le premier était directement sélectionné pour la 1/2 finale et notre équipe était bien déterminée à saisir cette occasion, d'autant plus que Metz, seul bateau vraiment inquiétant, n'était que 5" devant notre équipe à Aiguebelette en mai dernier.

Montpellier prend un bon départ et devance rapidement ses concurrents, y compris Metz. Mais les lorrains n'ont pas l'intention de rester en seconde position et ils parviennent peu à peu à remonter Montpellier et à les remplacer en tête de course. A 250 m de l'arrivée, tout semble joué, pourtant le vent est fort et les vagues gênantes.  Metz fait une embardée à cause d'une fausse pelle ... Montpellier tente de revenir et remonte une partie de son handicap sans pouvoir conclure avant la ligne d’arrivée.

Il faudra toute la matinée à notre équipe pour récupérer de cette course difficile dans une bruine glacée, tenace et pénétrante.

Le passage par les repêchages était donc inévitable en fin d’après midi, dans des conditions nettement meilleures, mais encore avec un vent soutenu de 3/4 arrière et un clapot incessant.

Grosse pression sur les concurrents : seuls les deux premiers sont retenus pour passer en demi-finales.

Dès le départ, on comprend que chaque équipe joue son va-tout.  Tous les bateaux sont au coude à coude et ce n'est qu'en milieu de parcours que notre équipe peut imposer son rythme, excepté au bateau de Rennes qui s'accroche encore.

Il faudra attendre la fin de la course et l'enlevage pour que Montpellier s'impose et obtienne sa sélection avec Rennes, laissant Cannes, Armentières et St Nazaire définitivement sur la touche.

PH 02.jpg

Dimanche matin, le grand beau temps était là, comme pour faire oublier le jour d'hiver de la veille. Dès 7h Jean-Christophe et Florentin faisaient leur réveil musculaire sur un miroir bleu d'où montaient encore les vapeurs de la nuit ... de grands moments pour nos rameurs qui savouraient la glisse dans le grand silence du petit matin avant le tumulte des courses qui s’annonçait.

A peine de retour et après un bref repos, ils remettaient leur bateau sur l'eau pour leur 1/2 finale, première course de la journée à 8:30.

Cette course est la plus importante de la journée - il faut se placer dans les trois premiers pour être dans la grande finale, la finale A. Les trois suivants seront en petite finale, finale B. L'analyse des temps des manches précédentes occupa bien des discussions ... ce sera dur !

Dès le départ, les favoris s'imposent. Le Havre surtout, suivi de Metz ... il reste une place à tenter pour la finale ...

Notre équipe est à la ligne 5 et Rennes à la 6 voit à nouveau Montpellier les doubler. Manosque ne semble pas inquiétant. La place de troisième, tant convoitée est accessible à notre équipe lorsque les concurrents arrivent dans les 250 derniers mètres de course ... lorsque de l'autre côté du plan d'eau, à la 1, le bateau de La Réole entame une accélération redoutable ... Vont-ils passer Montpellier ? ... Il reste quelques dzaines de mètres ... puis quelques mètres ... et La Réole, sur le fil, passe Montpellier, s'octroyant la 3ème place et le billet pour la finale ! ... déception... mais c'est la loi du sport et c'est dans l'adversité qu'il faut trouver les ressources pour rebondir.

5h plus tard, la finale B était l'objectif terminal de nos jeunes - dernière course de la saison, dernière course dans cette catégorie minime qui les a promus au niveau natonal -

Et pour cette finale B notre équipe se retrouve dans les favoris avec Souston. C’est un départ homogène, excepté pour Manosque qui tente de prendre la tête, mais qui est assez vite rattrapé par Montpellier. Rennes, Vichy et Le Creusot sont laissés à un distance respectable, tandis que Souston est à une longueur de notre équipe. L'arrivée dans les 250 derniers mètres est menée par Montpellier, mais les poursuivants sont encore très proches et tout peut arriver.

Les clameurs de la berge donnent à cette première course de l'après midi une allure de grande finale ! C'est alors que Manosque entame une remontée fulgurante, magnifique ... mais fatale pour notre victoire dans cette très belle course ou Jean-Christophe et Florentin honorent le club d'une très belle deuxième place pour 62 / 100 de seconde.

PH 03.jpg

Un excellent bilan de saison pour nos minimes qui terminent officiellement à la 8ème place nationale et avec le 5ème temps de ces finales A et B

pour un bateau entrepris à la mi avril de cette année.

Une équipe d'encadrants serrée et motivée les accompagnait : tout un club, avec notamment Daniel et Samuel le mercredi après midi, Thierry le mardi, samedi et dimanche, sans oublier les conseils de notre DTN Stéphane, au club comme sur les régates.

 Claude Tronel

 

 

 

Très belle sortie aux Aresquiers pour l'aviron loisirs

Pendant que nos 2 minimes concouraient pour la finale B du championnat de France à Bourges, la section loisir partait baguenauder à la plage des Aresquiers.

photo Aresquiers.jpg


Merci aux participants pour cette journée sportive et conviviale. Nous espérons que Vincent, jeune rameur venu rejoindre les adultes, fera des émules pour de prochaines randonnées.

En lien, les photos de la journée 


https://picasaweb.google.com/lh/sredir?uname=104044332515...

L'école d'aviron est close durant l'été, mais le club est ouvert pour les autonomes en juillet aux horaires suivants :

- le jeudi soir, de 18h à 20h 

- le samedi matin, de 9h à 11h

- éventuellement le dimanche matin en fonction de la disponibilité d'un(e) bénévole avec clé

Exceptionnellement, du fait de la météo qui a été particulièrement désastreuse cette année, nous proposons d'ouvrir le créneau du samedi matin à ceux qui ont leur brevet de bronze mais pas celui d'argent. Ils pourront donc venir ramer, mais uniquement sous réserve qu'il y ait suffisamment d'autonomes suffisamment confirmés (> 1 an) pour pouvoir les intégrer dans un bateau collectif (> 2)

Le club est fermé en août, et il rouvrira ses portes le samedi 31 août avec la rentrée des adhérents. 

Nous accueillerons les nouvelles recrues à partir de samedi 7 septembre, et participerons à la Foire aux Assos le dimanche 8 septembre.

 

Notez dans vos agendas la date du 22 septembre pour le vide-grenier du MUC Omnisport : les adhérents vident leur grenier au bénéfice de leur club. (A cette occasion, il est demandé à tous ceux qui ont oublié vêtements et autres choses au vestiaire du club de les récupérer avant qu'ils ne soient collectés pour être mis en vente lors de ce vide grenier)

En attendant, nous vous souhaitons un bon été

Anne, pour le MUC Aviron