Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2014

Bravo aux jeunes compétiteurs pour leur participation aux Championnats de France

Grâce à leurs sélections le mois dernier à Mâcon, lors des championnats de la zone Sud-est, le MUC Aviron terminait cette saison sportive 2014 avec la participation de deux équipes aux Championnats de France Cadets début juillet à Vichy sur le bassin de l’Allier.

En double scull, Féodor Desplanques était associé à Florentin Halley, tandis que Jean-Christophe Tronel s’alignait en Skiff, sur un bassin de six lignes d’eau et sur 1500 mètres de courses, distance officielle de cette catégorie.

Jean-Christophe lors des Championnats de France de Vichy.jpg

Un grand moment pour nos jeunes qui se retrouvaient pour la première fois dans ce cadre magique où les meilleurs bateaux des clubs français venaient tenter de monter sur le podium le plus convoité de  l’hexagone. Une ambiance de fête avec aussi la pression et le stress des grands rendez-vous, du bonheur et des cris de joie mais aussi des larmes parfois et toujours en commun la passion pour ce sport qui unissait pour cette occasion plus de 1000 rameurs et rameuses, leurs coachs, et leurs accompagnateurs.

Féodor et Flo Vichy.jpg

Dès les séries qualificatives, le niveau très relevé des courses apparu très clairement ! A ce stade, les quelques soucis de santé contractés par notre équipe en double-scull s’avéra très vite comme un handicap majeur. La sanction fut sans appel et, malgré la volonté et l’objectif d’être venu pour en découdre, la 6ème place ne pu être évitée dans leur série. L’option des repêchages n’eut guère plus de succès et ce fut à nouveau une place de 6ème qui mis fin à cette première tentative de notre équipe au niveau national. Malgré la déception de ce rendez vous manqué, nos jeunes cadets ont vécu une belle expérience, pleine de promesses puisqu’ils seront encore dans cette même catégorie l’année prochaine.

Pour le skiff, les séries qualificatives démarraient elles aussi sur des rythmes déjà dignes des finales ! … et Montpellier devait déjà s’incliner devant Reims seul qualifié pour les demi-finales. C’est donc par la case repêchage que notre skiffeur dû repasser, ce qu’il fit de fort belle manière en s’imposant sur toute sa course après un départ fulgurant, laissant Valence, Vichy, Lagny et Ste Livrade à plus d’une longueur derrière lui. Il gagnait ainsi sa place pour les demi-finales du lendemain, assurant déjà un très beau résultat par rapport aux objectifs initiaux. Du même coup il retrouvait son copain Alexandre, rameur de Carnon, favori dans cette discipline qu’il dominait depuis le début de la saison.

C’est dans cette nouvelle course que notre jeune montpelliérain devait se surpasser : dans les trois premiers, il pouvait remporter une place improbable en Finale A avec les meilleurs ; dans les trois suivants il participait à la Finale B pour un classement de la 7ème à la 12ème place nationale. Dès le départ, tous les concurrents s’envolèrent à une vitesse infernale. Malheur à celui qui allait craquer !  Tout au long des 1500 mètres de courses, ce ne fut que bataille, relance et contre-attaque pour rester dans le trio de tête. Enfin, sur la ligne d’arrivée, Montpellier derrière Reims (à nouveau !) et Carnon conservaient  une avance suffisante sur Nantes, Bayonne et Joinville et gagnaient leur place dans la grande finale !

Le lendemain, sur un bassin accalmi après les orages, le départ de la finale A était donné. Malgré un très bon départ, le rameur du MUC ne pu tenir tête à ses concurrents. Après 300m de course, Reims créait la surprise en s’imposant devant Gérardmer et Carnon. Montpellier batailla jusqu’au bout pour tenter une 5ème place devant Villefranche, mais s’inclina sur la fin avec tous les honneurs de cette belle finale.

Après cette belle fin de saison, les activités du MUC Aviron reprendront aux Cabanes de l’Arnel à Palavas à partir de septembre. Voir le site www.montpellier-aviron.com

 

Claude Tronel  

26/06/2014

Les compétiteurs du MUC Aviron vont aux Championnats de France !

 

A la mi juin, le MUC Aviron se déplaçait à Mâcon

pour tenter d’obtenir une sélection aux championnats de France.

 

Féodor Desplanques et Florentin Halley en Double-Scull cadet avaient la folle ambition de se classer au Top 10 pour obtenir cette sélection malgré la forte concurrence des 27 équipes de tout le grand quart sud-est de la France.

Florentin et Féodor retenus pour les Championnats de France  ainsi que Jean-Christophe.jpg

Dès les séries de qualification, il fallait s'imposer et être dans les deux premiers pour participer directement aux 1/3 de finales. Sur les 1500 m de course, l'objectif était donc de placer un premier 500 maxi pour tenter de faire sa place et garder ensuite cet avantage. Bien intégrée par nos deux montpelliérains, cette stratégie fut appliquée à la lettre dès le départ et, même si Manosque prenait déjà une petite avance, notre équipe trouvait sa place dans le groupe de tête.

A mi parcours Montpellier semblait presque installé à cette 2eme place derrière Manosque mais Martigues, à une longueur derrière se rapprochait peu a peu. Nos rameurs durent se battre jusqu'au bout pour contenir les attaques répétées de Martigues. Quelques défauts techniques et quelques embardées pouvaient donner des sueurs froides à leurs supporters mais la ligne d'arrivée était enfin là pour valider cette deuxième place.  Certes la technique est encore à améliorer mais cette course a été une très bonne expérience de stratégie et leur a permis de se sélectionner pour les 1/3 F du dimanche matin sans passer par les repêchages.

JC à Macon.jpg

C’était ensuite le tour de Jean-Christophe Tronel en skiff cadet avec pas moins de 35 concurrents et une première course de qualification qui ne devait retenir que les 4 premiers de chacune des 7 séries de 6 concurrents pour participer au 1/6 de finales.

Même si le fait d'éliminer deux équipes sur 6 paraissait très accessible, les temps réalisés dans chaque manche déterminent ensuite les tirages suivants. Il faut donc avoir la meilleure place à chaque fois.

Dès le départ, notre skiffeur veut s'imposer malgré une vilaine blessure au genou, contractée quelques jours plus tôt, mais qui n’inquiétait que son entourage. En trois coups d'aviron sa détermination le place a une longueur d’avance, au point même d'avoir un flash d’hésitation sur un éventuel faux départ. Heureusement il continue et impose à ses concurrents un train d'enfer qui le mène aux avant-postes de cette course. A mi-course il a quatre a cinq longueurs d'avance sur ses poursuivants, mais il continue à chercher le meilleur rythme pour glisser davantage. Le suspens sur sa blessure au genou reste entier : est-ce que ça va tenir ? Ses poursuivants, Perpignan notamment, ne sont plus dans son champ de vision et se battent pour les 2ème, 3ème  et 4ème places. Dans les 50 derniers mètres, malgré là aussi quelques défauts d’équilibre, il termine le parcours en demi coulisse pour économiser son genou blessé.

L'arrivée est un soulagement et une grande satisfaction pour ce beau parcours réalisé avec beaucoup de courage dans une grande incertitude.

Ce premier parcours lui permettait d'aborder les 1/6 de finales dans l'après midi ou un fort vent du Nord s’était levé, soufflant dans l'axe du bassin, vent favorable,  mais soulevant des vagues et provocant de nombreuses fausses pelles dans les différentes courses.

La tentative d'un départ aussi efficace que le matin ne pu être reproduite. Pourtant, la volonté de s'imposer était la même et Jean-Christophe pris rapidement la tête de la course pour ne plus la quitter. À plusieurs reprises, Valence tenta pourtant de revenir sur le leader, en vain car le train du montpelliérain était plus efficace. Les conditions du bassins devenues exécrables compliquèrent la donne. C'est avec une cadence de 25coups/minute au lieu de 30 que le Muc gardait la tête en compensant par un maximum de puissance a chaque coup. Les vagues moutonnantes provoquaient des embardées du bateau et des coups sur la blessure.

C’est en serrant les dents que notre skiffeur rentrait au ponton avec la satisfaction d'une seconde victoire pour cette journée. Demain serait un autre jour.

  

Dimanche.

Le vent a soufflé toute la nuit. Dimanche matin le plan d'eau est très agité, mais heureusement sans moutons.

Dans ces conditions difficiles il faut assurer la fin de course, plus exposée aux vagues et donc aux fausses pelles et aux risques de chavirage. Et c'est à nouveau le premier 500 qui devient essentiel pour la conduite de course. Deuxième 500 au train avec - à ce niveau là- l'obligation de relancer régulièrement pour contrer les attaques des poursuivants. Quant au dernier 500, celui de tous les risques, il faut assurer la fin de course en conservant toujours l'audace d'entreprendre une attaque pour mettre les leaders en difficultés ... mais en gardant la maîtrise de l'équilibre et de l'allure du bateau.

Dans ces conditions le chrono prend une importance inattendue : celle d'être la référence en cas d'annulation des finales. Les classements et les sélections pour les championnats de France sont alors déterminés par les temps de parcours des courses qui ont pu avoir lieu.

En skiff, c’est un bon départ bien groupé pour ce 1/6 de finales, pourtant dès les 10 premiers coups d'aviron trois bateaux se détachent légèrement, Villefranche, Perpignan et Montpellier. Cet avantage évolue à chaque  coup et c'est Montpelier qui impose à nouveau son rythme par la puissance de ses coups. Son avance se creuse, une pointe, une demi longueur et une longueur de bateau à mi parcours. Pourtant, si les deux équipes du Sud semblent avoir déjà assuré leur place pour la finale A, Perpignan est plus technique et revient sur Montpellier. Jusqu'au bout le Muciste répond par la force à chaque attaque catalane tout en souplesse. Dans les 50 derniers mètres Perpignan fini par passer sa pointe devant celle de Montpellier qui pense peut être aussi à en garder un peu pour la finale. Ces deux là se  connaissent, ils sauront se retrouver !

Pour le Double-Scull la pression est maximum : c’est la course à ne pas rater ; il faut être dans les quatre premiers. Premier ou deuxième et c’est la finale A en même temps que la sélection convoitée ; troisième et quatrième c’est la finale B et tout à refaire pour cette fameuse sélection. La concentration est donc à son maximum au départ ou le suspens est encore total. Montpellier part fort et souple, en 2ème position derrière Aiguebelette, une pointe devant Evian.

Mais notre bateau ne trouve pas le bon rythme dans ce premier 500 et Evian repasse.

Le 2ème 500 voit l'avance des 3 premiers bateaux se creuser  sur les trois suivants ; tout est encore possible. Dans le dernier 500 nos deux rameurs donnent le maximum. Malheureusement ils ne se comprennent pas au moment de déclencher l’enlevage, ultime effort pour aller plus loin encore. Ils terminent à la 3ème place ; ce sera donc une finale B.

L’après midi le vent est toujours là, rendant le plan d’eau très technique et incertain pour les plus inexpérimentés. Les courses minimes sont très compromises, reportées, mais finalement courues.

Pour notre Double-scull cadet, le suspens est tangible, la concentration lisible dans les regards : il faut terminer dans les trois premiers pour un classement final dans les 9 meilleurs, sachant que les 6 de la finale A sont dors et déjà tous qualifiés pour les championnats de France.

La course est très rapide, le vent ajoute à la vitesse des bateaux qui s’en passeraient bien car la maîtrise technique n’en est que plus difficile.

Après un bon départ très groupé, chacun tente le tout pour le tout. Dans le premier 500, Montpellier tente de résister à Meyzieu alors que Cannes prend une bonne option en prenant la tête. C’est déjà le 2ème 500, Mezieu a pris l’avantage sur Montpellier qui tente de refaire son retard, au train, à une cadence de 31 coups minute. La bagarre pour la 3ème place –l’ultime place qualifiante- est acharnée entre Montpellier, Grenoble et Martigues ; Toulon ne reviendra plus.

Sur la berge les supporter du MUC s’époumonent et notre équipe part pour un bel enlevage qui met fin au duel en décrochant cette fameuse place, récompense méritée de l’engagement d’une saison !

Pour le skiff en finale A, l’objectif d’une sélection est déjà atteint.

L’ambition – inattendue ! – est d’aller au culot chercher une place sur le podium. Deux bateaux semblent inaccessibles : Carnon qui a survolé ses concurrents dans les manches où il était présent, et Grenoble qui n’a pas fait moins bien. Reste une place à prendre … et pourquoi pas !  Perpignan n’est pas inaccessible, quant à Vichy et Lyon leurs chronos sont moins bons puisqu’ils sont sur les lignes d’eau 1 et 6.

Montpellier est à la ligne 5 et connait par cœur chaque ligne de ses concurrents pour mieux les contrôler.

C’est parti ! Carnon et Grenoble sont déjà devant comme prévu, mais Lyon, à l’extérieur créé la surprise et rebat les cartes tandis que Montpellier reste devant Vichy.

Devant, l’écart se creuse et Carnon montre une supériorité incroyable avec une avance qui semble le mettre à l’abri de toutes surprises.

Au 3ème  500, Vichy est en bord à bord avec Montpellier mais réussi à passer notre bateau dans les 200 derniers mètres tandis que Perpignan est reparti de plus belle - le duel avec Montpellier sera pour une autre occasion – et se bat jusqu’à l’arrivée où il laisse finalement la place de 3ème à Lyon pour 44/100, tandis que Grenoble, revenu sur Carnon, se place 2ème à 3’du premier.

Une belle finale, à bout de souffle !

Un beau résultat pour le MUC Aviron, un très beau parcours pour nos deux équipes, toutes les deux en cadets 1ère année, dans les catégories les plus disputées, ce qui laisse de belles perspectives pour la prochaine saison.

Mais cette saison n’est pas finie, il reste encore deux semaines avant Vichy et il est évident que des progrès sont encore à exploiter.

Claude Tronel

15/05/2014

Les compétiteurs du du Montpellier-MUC Aviron étaient à Aiguebelette

Après un début de saison ponctué de têtes de rivières (courses contre la montre), voici la pleine saison des compétitions avec les courses en ligne sur 1000, 1500 ou 2000 mètres suivant les catégories d'âge.

Le week-end dernier, le MUC était présent sur le magnifique bassin d'Aiguebelette pour les Régates internationales de Savoie Mont Blanc qui, pour cette 28ème édition, inauguraient la mise en service du bassin d'aviron des Championnats du monde 2015. Ce nouveau tracé du parcours, plus proche du public que l'ancien, a pour objectif un meilleur partage avec les spectateurs de l'enthousiasme développé par les équipes alignées sur 10 lignes d'eau, comme dans une piscine géante de 2000 m !

Le Quatre-de-couple avec Jean-Christophe en 3ème position sur la photo.jpg

C'est en Quatre-de-couple que le MUC démarrait sa participation avec Jean Christophe Tronel, associé dans une équipe mixte à deux rameurs de Carnon, Alexandre Cordonnier et Hugo Gheorghiu et un rameur de Bourges, Hugo Roy.

Ils s'alignaient dans la catégorie cadets avec 37 équipes engagées en 4 manches de sélection pour une finale à 10. L'équipe mixte trouva très vite le bon rythme et n'eut aucun mal à remporter sa série qualificative. Avec le 4ème meilleur temps au classement général, l'objectif pour la finale était d’aller chercher une place sur le podium. 

Dès le départ, plusieurs bateaux prenaient la tête mais Nancy s'imposa vite comme le leader. Pourtant en milieu de course notre équipe parvenait à rattraper son retard et réussissait à passer Villefranche, Beaucaire et les Suisses de Lucerne.

Finalement, après un bel enlevage c'est une médaille d'argent à 3’’ du premier qui récompensa ces efforts.

Le quatre avec Flo et Féodor.jpg

Dans cette même catégorie du 4 de couple cadets, Féodor Desplanques et Florentin Halley du MUC étaient eux aussi associés à deux rameurs de Sète, Guilhem Ramonet et Baptiste Bequerel. Après un début de course regroupé, quelques erreurs de direction déstabilisèrent l'équipe et le bateau accrocha plusieurs bouées. Leur 8ème place en série  de qualification et une 29ème place au classement général ne leur permis pas de disputer la finale.

 

Le lendemain le MUC alignait deux équipes dans la compétition. 

Jean-Christophe.jpg

D'abord en skiff, Jean-Christophe Tronel partait dans la troisième série de qualification. Objectif : sur 41 concurrents, rentrer dans les 10 meilleurs temps pour courir la finale. Est-ce le temps maussade qui remplaçait le soleil de la veille ? le vent, les vagues, le stress du départ, la faute d'inattention ? ... notre skiffeur chavira juste avant le départ dans les eaux fraîches du lac Alpin ! - Incident redouté dans ces circonstances par tous les rameurs – Quelques instants plus tard, il eut la surprise de voir la même mésaventure arriver au rameur de Grenoble ! Remontés sur leurs bateaux, trempés, Ils disputèrent tout de même leur course et le départ fut finalement donné. 

Derrière Grenoble parti devant, notre skiff se trouva en bord à bord avec Marseille qui peu à peu lâcha prise. Les autres concurrents ne parvinrent pas à s'imposer excepté Grenoble qui finissait premier de cette série. Malgré l'incident du départ le MUC réalisa une belle 2ème place, à 4’’ du premier, mais surtout le 5ème chrono au classement général qui lui laissait toutes ses chances pour disputer la finale. 

L'après-midi, avec une météo plus favorable, le départ était donné sans incident. Départ très rapide, notamment pour Alexandre Cordonnier de Carnon qui partait favori avec le meilleur chrono de la matinée. Sur les 1500m de course la bataille fut rude. A 200 mètres de l’arrivée, Carnon avait une bonne longueur d’avance sur ses poursuivants. Grenoble, Aix les bains et Cannes étaient aux coudes à coudes pour une place sur le podium tandis que Montpellier pouvait assurer une 5ème place devant Bourges et Marseille. 

Flo et Féodor.jpg

Enfin, Féodor Desplanques et Florentin Halley étaient engagés en Double-scull avec 44 autres concurrents. Dans la course du matin, après un bon départ notre équipe se situait bien dans le premier 500m. Malgré deux séries de relance, l’équipe de Sevrier, puis celle de Bourges réussissaient à passer, mais c’est surtout Cannes qui s’imposa dans cette course où notre équipe ne pu faire mieux que 5ème devant Marignane et Avignon. Au classement général, notre équipe se classait à la 21ème place, à ½ seconde du 20ème, ce qui lui barrait l'accès de la finale B (10ème à 20ème place).  

Une belle organisation pour ces Régates de Savoie ou 75 clubs étaient présents dans 150 courses avec 960 équipages. Toute cette logistique a été mise à l’épreuve en prévision des championnats du monde qui se dérouleront sur ce site du 30 août au 6 septembre 2015.

Quant à nos équipes, l’objectif est maintenant la préparation des championnats de la Zone Sud-est à la mi-juin à Mâcon, qualificatifs pour les championnats de France … et encore quelques kilomètres d’entrainement à Palavas sur le Canal du Rhône à Sète ! 

 

14/04/2014

Pour le plaisir et la compétition les rameurs du MUC Montpellier ont pleinement profité du plan d'eau

IMG_4931.JPG

Beau soleil, belle température, vent quasi nul (suivant la distance parcourue), des conditions optimales pour que cette matinée du dimanche 13 avril soit un moment très agréable pour les rameurs du MUC.

Les autonomes se sont régalés ! Les compétiteurs également !

IMG_4865.JPG

IMG_4867.JPG

IMG_4881.JPG

Sous la conduite de Claude et après un bon entraînement, Féodor et Florentin en double skull et Jean-Christophe en skiff,  se sont mesurés sur 1500 m. Les semaines à venir vont être bien remplies ! Les échéances habituelles approchant à grand pas...

IMG_4895.JPG

IMG_4913.JPG

IMG_4923.JPG

IMG_4925.JPG

Manon de son côté, a effectué avec sérieux son parcours jusqu'au grand pont et aidé Claude, ainsi qu'Eric, à marquer les passages, des compétiteurs, afin de mesurer le mieux possible les temps de chacun.

IMG_4926.JPG

IMG_4933.JPG

05/02/2014

Régate à Sète pour le Muc Aviron de Montpellier

Jean-Christophe et Florentin y ont participé le 26 janvier dernier. Malgré quelques difficultés, une médaille d'argent a récompensé les efforts.

BLOG Sète rameurs Février 2014-14.jpg

Deux cadettes également, Lola et Mervée. Les minimes, n'ont pu se présenter sur l'eau, les vagues étant un peu trop dynamiques !

En souvenir, voilà quelques photos....

Eric

BLOG Sète rameurs Février 2014.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-2.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-3.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-4.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-5.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-6.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-7.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-8.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-9.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-10.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-11.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-12.jpg

BLOG Sète rameurs Février 2014-13.jpg

20:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

07/12/2013

Aviron : Succès du MUC aux régates de l’Hivernale Agathoise

Group Loisir et compét.jpg

Après les épisodes de vents forts et de tempête de ces dernières semaines, le beau temps ensoleillé et le vent très modéré du 01 décembre ont apporté les meilleures conditions pour la réussite des rencontres de l’Hivernale Agathoise.Tous les clubs du Languedoc Roussillon étaient présents, renforcés par la présence de plusieurs équipes espagnoles venues mesurer leur niveau d’entrainement avant la trêve des confiseurs.

IMG_7886.JPG

IMG_7877.JPG

 IMG_7878.JPG

Le MUC Aviron était présent à ces régates qui chaque année regroupent aussi bien les compétiteurs visant un objectif de championnats de France pour la fin de saison, que les rameurs dits « loisirs » pour lesquels la motivation principale est plus dans l’expression d’une certaine convivialité que dans la recherche pure de la performance. L’aviron possède cette grande richesse de pouvoir apporter ces deux bénéfices à ses pratiquants … en plus de tous les autres !

IMG_7938.JPG

Une très bonne ambiance donc sur ce bassin de l’Hérault paré des couleurs automnales.

IMG_7980.JPG

IMG_7976.JPG

Les cadets nous refont le syndrome de Londres, mais tout se termine bien !

 Médaillés copie.jpg

Le matin les cadets s’alignaient sur 5500 m en course contre la montre avec Adrien, Féodor,  Florentin et Jean-Christophe. Un très beau parcours pour nos jeunes « Mucistes » qui sont allés chercher une très belle deuxième place à 6 secondes du premier bateau de Beaucaire. (temps : 21.12.47)

IMG_8224.JPG

IMG_8227.JPG

IMG_8291.JPG

L’après-midi, c’était le « Quatre de couple » des juniores-séniores filles, emmenées par Manon qui créaient une heureuse surprise en remportant la deuxième place derrière le bateau de Perpignan. Première médaille d’argent pour Aude, pour Lola nouvelle rameuse de cette année et pour Mervé, étudiante Turque à Montpellier, plus habituée à ramer du côté du Bosphore.

 IMG_8148.JPG

IMG_8190.JPG

IMG_8199.JPG

Les minimes garçons en « deux de couple », Jérémie et Jules, réussissaient eux aussi un parcours sans faute sur ce bassin difficile malgré leur expérience encore très récente en aviron et se classaient 6ème sur huit.

IMG_8079.JPG

 IMG_8129.JPG

Enfin les deux équipes « loisirs » du MUC emmenées par Anne et Gérard, terminaient 9 et 10ème sur 16 équipages engagés en « Quatre yolette avec barreur » (temps respectifs : 28.51.95 et 29.27.79)

 IMG_7902.JPG

IMG_7914.JPG

IMG_7929.JPG

IMG_7942.JPG

IMG_8159.JPG

Une belle journée pour le MUC où les activités loisir et compétition ont pu se retrouver autour de ces régates dont on fêtera déjà le 10ème anniversaire l’année prochaine !

Le rendez-vous est déjà pris !

Texte : Claude Tronel

Photos : Eric Halley

                                                                                  

29/11/2013

Premiers tests réussis pour le MUC Aviron de Montpellier

BLOG HUIT AGDE 17 nov 2013.jpg

Début de saison difficile sur le plan météo pour le MUC aviron de Montpellier ... A Marignane, la tempête a eu raison de la Tête de rivière inter régionale sur laquelle était déjà reportée celle de Cressin (69) annulée pour cause de crue du Rhône.

Marignane devait sauver le premier test de la saison, incontournable pour les prétendants à une saison au niveau national. C'est ainsi que le MUC Aviron était heureux de retrouver Isabelle Tronel, rameuse du Pôle Aviron Espoir de Vichy depuis la rentrée de septembre et rapatriée en hâte dans le sud pour participer à ce test obligatoire.

C'était sans compter avec  la grosse dépression, centrée sur le Golfe du Lion, qui a interdit toute tentative d'embarquement sur le plan d'eau de Marignane pourtant bien protégé.

A l'unanimité, les clubs ont accepté de reporter ce test au week-end suivant, à Agde, où était organisé la « Journée Nationale du Huit », opération de promotion du bateau roi de l'aviron, mise en place au niveau national et pour la première fois organisée à Agde.

Les sports de plein air ont l'habitude de braver les intempéries. Cependant, pour que ce test se déroule dans les meilleures conditions d'équité, les regards étaient tournés vers le ciel agathois et pariaient sur des conditions meilleures que celles prévues par la météo.

Pari gagné ! Le vent restait très modéré tout au long de la journée, assurant des chronos objectifs, notamment pour les skiffs (un seul rameur dans le bateau) où sur 4000 m, le MUC réussissait à placer Jean Christophe Tronel en 3ème  place,  à 22" derrière 2 agathois, finalistes aux championnats de France en juillet dernier. Florentin Halley  fini 7ème et Feodor Desplanques  termine à la 13ème place.

Pour Claude Tronel président du club « Un très bon test sur les niveaux d'entrainement atteints après deux mois et demi de reprise. Les objectifs d'amélioration technique apparaissent clairement dans les résultats de cette épreuve »

L'après midi était consacré à l’opération de promotion du Huit. On sentait  un net relâchement de la pression. L'objectif était de regrouper  les rameurs des clubs de la région dans divers équipages en huit.  Adrien Grelard rejoignait ses trois coéquipiers cadets avec des rameurs de Sète et de Beaucaire. La course sur 2000 m les plaçait en seconde position derrière le bateau de Beaucaire. De son côté, Manon Cahuzac en huit juniores des rameuses de Perpignan et de Beaucaire terminait à la troisième place. 

Une belle journée pour le MUC  et pour la promotion de l’aviron

 

 

14/10/2013

Bienvenue à tous pour une nouvelle saison !

 

Blog un.jpg

Nous sommes heureux de revoir les « Anciens » et d’accueillir la « promo » 2013-2104 ! Que cette lettre de rentrée puisse être un « vade mecum »  pour tous et vous aider à lancer la saison du MUC Aviron. Comme vous le savez (ou pas), son fonctionnement repose sur le bénévolat, et à ce titre, tout adhérent souhaitant y participer, voire l'améliorer en mettant la main à la pâte sera le (la) bienvenu(e).

Blog deux.jpg

Fonctionnement et encadrement bénévole mais aussi soutien professionnel pour tous, puisque Samuel viendra soutenir les encadrants bénévoles cette année, pour les jeunes le mercredi après-midi comme l’année passée, mais aussi les adultes, débutants et autonomes, à raison d’un week-end sur 2 :

-       Il s’agira, pour les débutants, de les faire progresser rapidement en ce début de saison vers l’autonomie en bateau stable

-       Et pour les autonomes, de poursuivre leur progression vers l’autonomie en skiff

BLOG Réunion OK.jpg

Pour les jeunes, une réunion d’information sur le déroulement des activités a eu lieu le samedi 28 septembre autour d’un goûter avec leurs encadrants.

Tout le monde, bénévoles et professionnel, ayant droit à des vacances, le club est fermé les jours fériés et pendant les congés scolaires d'hiver : Noël et Février. Les dates exactes vous seront communiquées au fur et à mesure.

 

Blog trois.jpg

Notre activité dépend de la météo mais venez aux horaires d'ouverture du club même quand le soleil n'est pas au RV, car sauf avis de tempête, le club est ouvert et une séance au sol peut être organisée

Pour le confort de toutes et tous, jeunes et moins jeunes, compétiteurs et loisirs, débutants et autonomes, nous vous recommandons    

- d'arriver 5 min avant l'heure de la séance, pour constituer les bateaux

- de vous entraîner à dégager le ponton rapidement quand il y a du monde

- de vous entraider à laver, ranger bateaux et pelles

Arriver à l'heure, oui ! Mais en respectant les riverains et la conduite limitée à 20 km/h le long des cabanes de l'Arnel, si nous voulons préserver  une relation de bon voisinage. Et par temps sec, privilégiez le parking en terre plein pour laisser leur place aux habitants.

Nous tentons de préserver notre environnement, aussi vous pouvez privilégier le co-voiturage (entre adultes et/ou parents de jeunes), ce qui libérera de la place sur le parking,  et veiller à jeter sélectivement vos bouteilles d’eau en les séparant du reste.

Pour faire plus ample connaissance, l'occasion sera donnée à tous, anciens et nouveaux, compétiteurs et loisirs, de se retrouver autour du gouter -  buffet - repas de rentrée du Club qui aura lieu le samedi 19 Octobre à 17h30  au hangar des Cabanes de l’Arnel, chacun amenant au choix une contribution salée ou sucrée, et pouvant se faire accompagner par conjoint(e), enfant(s), parent(s) ou ami(e)s).

D’autres occasions de se réunir seront données entre autres avec l'Hivernale Agathoise, régate le 1er décembre à Agde qui rassemble exceptionnellement pratiquants loisirs et compétiteurs. Ceux-ci n'auront pas attendu l'hiver pour commencer leur saison, pas plus que les randonneurs qui pourront participer à la Boucle du Vidourle le samedi 9 novembre.

Dès le début 2014, n'hésitez pas à vous manifester auprès de Xavier pour les 2  journées et ½  de formation « Initiateur »,

les récents autonomes de 16 ans et plus peuvent s'inscrire pour « théoriser » leur pratique puis partager leur savoir. Et le Printemps ne sera plus très loin avec notre Journée des Bénévoles en Mars pour un grand ménage!

Enfin, outre les mails d’infos et les affichages au club, vous pourrez retrouver et commenter toute la vie de celui-ci sur le blog des Rameurs de Montpellier MUC Aviron, animé par Eric, et auquel vous aurez accès via la page d'accueil du site internet (ou google). De même, vous pourrez découvrir toutes les photos des randonnées et compétitions sur Facebook en devenant l'ami(e) du « Muc Aviron ».

                        Rameusement Vôtre.